Skip to Content
ACTIVATION DU FONDS D'AIDE AUX SINISTRÉS DE LA GRENADE

ACTIVATION DU FONDS D'AIDE AUX SINISTRÉS DE LA GRENADE

Communiqué de presse de l'OECO

La Grenade a activé son fonds d'aide aux sinistrés à la suite des importants dégâts causés par l'ouragan Beryl, qui a frappé l'État tri-insulaire sous la forme d'un ouragan de catégorie 4. Les personnes souhaitant apporter une contribution financière peuvent se rendre à l'adresse suivante : https://pay.gov.gd

L'ouragan Beryl a causé d'importants dégâts au niveau des infrastructures, des habitations, des moyens de subsistance et de l'environnement naturel et a laissé de nombreux citoyens dans un besoin urgent d'assistance. Selon les autorités, environ 98 % des bâtiments de ces îles, où vivent entre 9 000 et 10 000 personnes, ont été endommagés ou détruits. Le principal établissement de santé de Carriacou, le Princess Royal Hospital, l'aéroport et les marinas ont notamment été détruits. Le Premier ministre Dickon Mitchell a déclaré lors d'un point de presse après avoir visité les îles de Carriacou et de la Petite Martinique :

"Nous devons tout reconstruire à partir de zéro."

Il a également évoqué les dégâts causés au niveau des plantations et de l'environnement par l'ouragan Beryl, déclarant :

"Il n'y a littéralement plus aucune végétation sur l'île de Carriacou, les mangroves sont totalement détruites.”

La Commission de l'OECO s'efforce de soutenir les États membres touchés par l'ouragan Beryl. Dans une déclaration publiée après le passage de l'ouragan Beryl, le directeur général de l'OECO, Dr. Didacus Jules, a déclaré :

"Je suis profondément attristé par les pertes en vies humaines et les dégâts considérables causés par l'ouragan Beryl dans notre région, avec un impact particulièrement grave sur la Grenade (Carriacou et Petite Martinique) et Saint-Vincent-et-les-Grenadines. J'adresse mes plus sincères condoléances aux familles et à tous ceux qui ont été touchés par ce phénomène météorologique extrême. "

Il a ajouté :

"La Commission de l'OECO s'efforce de soutenir les États membres en cette période et appelle la communauté internationale et les partenaires de développement à soutenir les efforts de reconstruction et de résilience en cours dans la région. Nous félicitons le gouvernement de Sainte-Lucie pour le soutien qu'il a apporté au Premier ministre de la Grenade en mettant à sa disposition un hélicoptère pour lui permettre de se rendre dans les zones sinistrées. L'hélicoptère a également été utilisé pour transporter du matériel médical de première nécessité. En tant qu'îles individuelles, nous sommes peut-être petits, mais en tant que région, nous pouvons résister ensemble et surmonter tous les défis. Nous félicitons également la République française d'avoir offert aux gouvernements de la Grenade et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines une assistance logistique et de transport pour accéder à Carriacou et à la Petite Martinique (Grenade) ainsi qu'aux nombreuses îles Grenadines (Saint-Vincent) qui ont été dévastées et sont actuellement inaccessibles."

 

Outre les contributions financières en ligne, les personnes souhaitant aider la Grenade peuvent également envoyer des contributions par virement bancaire et faire don d'articles prioritaires.

Story image
Story image
Story image
Malika Thompson-Cenac Responsable communication, Organisation des États de la Caraïbe orientale
OECO Unité de communication Organisation des États de la Caraïbe Orientale

 

 

 

 

Résilience Climatique Gestion des risques de catastrophe Intégration régionale
A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int/fr

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin 1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui l’OECO, compte onze membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla, la Martinique et la Guadeloupe.

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie