Skip to Content
Le directeur général de l'OECO appelle à reconstruire la civilisation humaine grâce à l'éducation lors du Forum de Développement du Fonds OPEP pour le Développement International

Le directeur général de l'OECO appelle à reconstruire la civilisation humaine grâce à l'éducation lors du Forum de Développement du Fonds OPEP pour le Développement International

Communiqué de presse de l'OECO

Plaidant pour une réforme de la manière dont les experts en développement abordent la soutenabilité, le directeur général de l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO), le Dr. Didacus Jules, a participé en tant que panéliste au Forum de développement du Fonds OPEP de cette année, le 25 juin 2024, à Vienne, en Autriche. 

À l'issue d'une journée de discussions et de séances de réseautage axées sur les solutions et mettant l'accent sur les personnes, le Dr Jules a salué les engagements concrets pris par le Fonds de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole pour le développement international (Fonds OPEP) en vue de créer un monde plus équitable.

Le Dr Jules a participé au panel de clôture du forum intitulé " Marcher le dernier kilomètre pour les petits États insulaires en développement (PEID) ", où il a comparé les PEID a

"une boîte de Pétri idéale à petite échelle pour montrer l'innovation d'une manière holistique et cohérente qui peut en fait être transposée à plus grande échelle". 

Les autres panélistes étaient Al Shaimaa Al-Sheiby, vice-président chargé de la stratégie du Fonds OPEP, Chad Blackman, ministre au ministère des affaires économiques et de l'investissement de la Barbade, et Mere Falemaka, ambassadeur et représentant permanent auprès de l'Office des Nations unies à Genève, Forum des îles du Pacifique.

"Il ne s'agit pas seulement de compétences adaptées à l'économie et à la nouvelle orientation, mais aussi d'envisager l'éducation sous trois angles", a déclaré le Dr Jules. 

Il a développé les trois perspectives que sont l'objectif de la reconstruction de la civilisation humaine, la pédagogie et l'évaluation.

Le Dr Jules a déclaré : "Nous devons apprendre à apprendre, mais aussi à faire".

Le vice-président Al Shaimaa Al-Sheiby a annoncé la création du dispositif de résilience insulaire du Fonds OPEP, une initiative des partenaires de développement du Fonds OPEP d'un montant d'environ 500 millions de dollars pour une approche de financement basée sur les besoins au profit des petits États insulaires en développement.

Regardez l'intégralité du débat (en Anglais) :



Claudia Mc Dowell Responsable communication, Organisation des États de la Caraïbe orientale
OECO Unité de communication Organisation des États de la Caraïbe Orientale

 

 

 

A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int/fr

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin 1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui l’OECO, compte onze membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla, la Martinique et la Guadeloupe.

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie