La France s'engage à verser 3 millions d'euros pour la restauration des mangroves au sein de l'OECO à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides

La France s'engage à verser 3 millions d'euros pour la restauration des mangroves au sein de l'OECO à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides

Communiqué de presse de l'OECO

Mardi 7 février 2023 — Les Nations unies ont désigné le 2 février comme la Journée mondiale des zones humides afin de sensibiliser le public à l'importance des zones humides et à la nécessité de les préserver, notamment en raison de leur dégradation rapide au cours des dernières décennies. "Près de 90 % des zones humides du monde ont été dégradées depuis les années 1700, et nous perdons les zones humides à un rythme trois fois plus vite que les forêts. Les zones humides sont des écosystèmes d'une importance capitale qui contribuent à la biodiversité, à l'atténuation et à l’adaptation aux effets du changement climatique, à la disponibilité de l'eau douce, à l’économie mondiale et à bien d’autres aspects » - worldwetlandsday.org - En outre, au cours des 50 dernières années, environ 35 % des zones humides du monde ont disparu en étant rasées par des bulldozers pour des projets de construction, ou remblayées pour diverses raisons. Cette année, la Journée mondiale des zones humides est célébrée sous le thème "Il est temps de restaurer les zones humides".

Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale des zones humides, Mme Chrysoula Zacharopoulou, Secrétaire dÉtat auprès de la Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux a visité l'une des principales zones humides de Sainte-Lucie, la mangrove de Marigot Bay, à Sainte-Lucie. Elle y a annoncé que

"Par l'intermédiaire de l'Agence française de développement (AFD), la France va financer un programme de restauration des mangroves en partenariat avec l'OECO à hauteur de 3 millions d'euros en 2023."

La ministre a déclaré que "l'OECO a un programme très ambitieux en matière de développement durable et je pense que nous sommes totalement alignés avec le président Macron sur la question du changement climatique et de la protection de la biodiversité."

Le chef du service Environnement et Développement Durable de l'OECO, M. Chamberlain Emmanuel, a remercié le gouvernement français pour cette initiative et s'est dit convaincu qu'elle aura un impact positif sur les conditions de vie dans la région. Il a déclaré : "Nous nous félicitons de l'accent mis sur les priorités environnementales par le gouvernement français, qui pour nous n'est pas seulement une question de protection de l'environnement, mais également de s'assurer d’une certaine pérennité pour les activités économiques et pour le bien-être social de nos populations."

"Les zones humides soutiennent des écosystèmes et une biodiversité essentielle, elles représentent des puits de nature et sont vitales pour la vie humaine. Elles sont cruciales pour l'agriculture et la pêche. Elles servent de sources d'eau, de purificateurs et protègent nos rivages. Les zones humides sont les plus grandes réserves naturelles de carbone de la planète." - Dr. Musonda Mumba, Secrétaire générale de la Convention sur les zones humides.

L'OECO est engagée dans la région dans la préservation des écosystèmes vitaux, y compris les zones humides, et est reconnaissante envers ses partenaires, dont le gouvernement français pour son engagement et son soutien afin d'améliorer la vie des citoyens de l'OECO.

Joan John-Norville Programme Director, Biodiversity and Ecosystems Management, Environmental Sustainability Division, Organisation of Eastern Caribbean States
Danny Moonie Communications / Knowledge Management Specialist, Organisation of Eastern Caribbean States

 

 

 

Biodiversité
A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin th1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est devenu connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui OECO, compte actuellement dix membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, du Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla et Martinique

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie